Bilan à la trêve Episode 2 : Les S2

BILAN A LA TREVE 
Episode 2 les seniors PHR

Bonjour pendant cette trêve hivernale nous avons posé quelques questions aux entraineurs du Chambéry Savoie Football.

Aujourd’hui Jimmy Juglaret est derrière le micro pour parler de son équipe.

1 / Alors cette première partie de championnat coach ?
Malgré à la montée en PHR, nous avions des incertitudes. Le groupe a changé, il était peu quantitatif, des joueurs sont partis pour des raisons professionnelles ou personnelles. De ce fait, et en lien avec un planning compliqué (match toutes les deux semaines jusqu’à mi-octobre avec les coupes), nous avons eu un contenu moyen avec une difficulté à être constant dans les matchs et de produire 90 minutes avec une grande intensité et concentration. Cependant, avec du travail et un groupe qui vit de mieux en mieux, nous avons gagné en constance dans nos performances ce qui nous permet de dire que cette première partie de saison est qualitative. 

2 / Quelle est ta plus grande satisfaction ?
Nous avions deux objectifs majeurs durant cette première partie de saison :
1- La cohésion : Suite au stage de début de saison et des actions durant cette phase d’automne, nous avons pu créer un groupe très complémentaire et qui vit bien ensemble. Cette alchimie est due aussi à l’état d’esprit de l’ensemble des joueurs et des joueurs cadres qui accomplissent leur tâche avec simplicité et efficacité. Cette mentalité est notre premier critère d’évaluation avant l’aspect footballistique pour choisir les joueurs du groupe et cela porte ces fruits aujourd’hui.

2- L’image à l’intérieur du club : Je crois que l’image de l’équipe réserve au sein de son environnement est de plus en plus positif depuis quelques années. Cela est dû à la mentalité des joueurs sur et en dehors du terrain. 

Dans cette logique, nous avons participé aux différents plateaux des U9 du club qui avait besoin d’encadrement pour former une cinquième équipe. En lien avec Alain Pawelec (Responsable Ecole de foot), Nicolas Metrailler (Responsable U9), Alex et Eric LABBE, que nous remercions pour leur accueil et leur gentillesse, nous avons mobilisé les joueurs sur plusieurs week-ends pour les sensibiliser sur la fonction d’éducateur et pour montrer que le projet CSF commence dès les plus jeunes qui seront nos futurs joueurs séniors.

3 / Quelle est ta plus grande désillusion ?
La plus grande désillusion pour l’ensemble du groupe est les conditions de travail qui sont difficiles pour une équipe régionale et qui ne nous permet pas de progresser de manière optimale. Avoir un demi-terrain et une semaine sur deux les terrains annexes de Mager sont des éléments frustrants. 
Je tenais, d’ailleurs avec Fred Bouttaz, féliciter les équipes jeunes du club qui ont des résultats remarquables avec des conditions encore plus difficile que les nôtres.

4 / Si tu devais élire un joueur de ton équipe et lui attribuer un satisfécit pour cette première partie de championnat ? Qui est-ce ? Et pourquoi ce joueur ?
Difficile de répondre à cette question dans une activité collective mais ça sera Florian Thevenet et Dorian Betouille pour leur assiduité sur les séances et actions et leur état d’esprit exemplaire malgré un temps de jeu limité pour le moment.

5 / La principale qualité de ton équipe ?
La cohésion et l’état d’esprit sur et en dehors du terrain

6 / Que souhaites-tu améliorer dans ton équipe pour la suite ?
Nous sommes dans un processus de progression donc, tous les facteurs de la performance sont à améliorer. Mais s’il faut en ressortir un, ce serait l’aspect technique sur le déséquilibre et de la finition où nous devons gagner en efficacité pour améliorer notre réussite dans la zone de vérité.

7 / Comment sens-tu cette deuxième partie de championnat et quel est ton objectif final ?
Cette deuxième partie de championnat s’annonce palpitante à la vue du classement actuel avec vraiment deux championnats différents. Grace à notre première partie, nous serons dans le championnat du haut avec des équipes de qualité. Mais notre philosophie ne changera pas avec la volonté de progresser et d’être sur des objectifs de moyens avant de résultats. Cela n’empêche pas d’être ambitieux dans notre jeu et dans nos têtes.